En préparation de l’hiver

2 Oct

J’ai écrit que j’avais des amis qui entretenaient mes sensations olfactives et gustatives … Parmis eux il y a AJ. Et les parents d’AJ. Gros producteurs de merveilles du jardin dont de completement incroyables framboises jaunes. Il se trouve qu’en vérité la famille J. (je devrais dire le clan) dispose de cognassiers en masse … et ont une production tout à fait massive à écouler. Cela tombe très très bien parce que moi le coing j’adore. je l’adore en tarte tatin, en compote mais surtout, formation maternelle oblige, en gelée et en pate de fruit. Je me suis donc attelée à la transformation de cette dizaine de coings.

En réalité nous etions deux pour leur faire un sort. J’avais des souvenirs de bouts de doigt arraché (scalpé plus exactement) lors d’une précente entreprise et mon bon ami m’a strictement et fermement retiré toute lame s’approchant de la carapasse de ces grosses pommes… Je n’ai donc eu que le meilleur de la recette..

THE RICIPI

Pour 4 kg de coings

– La premiere et indispensable étape réside dans le fastidieux épluchage – coupage des fruits. Il faut garder les épluchures et les pepins et les fourrer (du moins c’est la technique ici pratiquée) dans des petits sacs à thé.

– Mettre les fruits coupés en quartier (3-4 cm environ) dans la grosse casserole en cuivre à confiture et recouvrir d’eau.

– Mettre sur le feu d’abord à feu doux (fruits + petits sacs de thé), et quand vous en aurez assez d’attendre faites monter la pression… jusqu’a ébulition. Remuez … les fruits doivent etre tendres, un peu comme pour une compote.

La gelée …c’est simple et presque pas long

– Reservez le jus sirupeux, pesez le, et ajoutez y un peu plus de la moitié de sucre (550 g pour 1kg)… C’est un gout personnel, je n’aime pas les confitures trop sucrées. Sur ce mélange tiede mettre un sachet d’agar-agar (4g) et une fois de plus faites bouillir une dizaine de minutes. (Je donne ces proportions en temps et en quantité pour les 4 kg après c’est à vous de voir, de jaugez au feeling). L’agar-agar est un gélifiant à base d’algues qui ne sent rien et qui est très très pratique (pour en savoir plus et voir plein de recettes à ce sujet le site de Clea et son livre)… et qui permet de sauver votre gelée quand cela fait plus de 30 minutes que vous vous dites que non décidement elle ne prend pas. Pour tester votre gelée le truc de l’assiette congelée est bien utile, mais sachez qu’avec l’agar-agar, c’est au temps (et au frigo) de faire son oeuvre. Une fois donc que vous avez fait bouillir la préparation, que vous avez jugé le temps suffisant, vous pouvez mettre en pot. Voilà, simple et rapide.

La gelée est délicieuse de manière traditionnelle en tartine mais testez là avec du fromage… c’est un délice : par exemple avec du petit billy .. ou une bonne tomme de chevre tres seche…

This is not a coktail and i’m not Magritte.

La pate de coings

– À ce stade des evenements il doit vous rester un bonne montagne de fruits compotés. Passez les au mixeur (ou pour les traditionnalistes au bras droit musclé au presse-purée)… Ajoutez à cette préparation un peu moins du poids en sucre (800g de sucre pour 1 kg de fruits)… Oui c’est beaucoup, mais pensez que la pate de coings c’est une sorte de bonbon …. Le tout dans la meme grosse casserole, et c’est repartit pour un touillage de 30-40 minutes sur feu moyen. Quand vous touillez en voyant le fond de la casserole et que la pate s’est vraiment epaissis vous tenez le bon bout. Mettez dans un plat carré que vous aurez chemisé avec du papier cuission (ou dans des petits moules à muffins) … et laisser prendre à l’air libre sous un torchon (quand j’etais petite la plaque partait sur le dessus du frigo.. mais je ne crois pas que l’on l’oubliais beaucoup !). Si vous etes préssés le frigo est une bonne solution.

– quand votre pate est plus dense, plus seche vous pouvez la decouper … et la manger ou la ranger.

(Petit Nota bene : je n’aime pas les pates de coings avec plein de sucre dessus, mais si vous voulez le faire il faut chemiser votre moule d’huile et de sucre).

Je me régale déja, vous vous régalerez très bientot !

Une Réponse to “En préparation de l’hiver”

  1. cleacuisine 2 octobre, 2007 à 1:36 #

    Moi aussi j’ai passé mon dimanche après-midi à faire des pâtes et de la confiture de coing. Un moment de pur bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :