Du rose et du vert

2 Déc

Cela pourrait être mes nouvelles idées politiques… Du rose parce que ce n’est parfois pas si loin du orange (quand on sait ce que devient le orange… quand on entend ce que devient le orange et quand on voit ce que devient le orange… et bien on fait bien de penser ce que l’on pense)… Et du vert parce que, bien que je n’adhere pas à ce faux Grenelle qu’est le Grenelle de l’environnement, il va bien falloir d’une manière ou d’une autre arrêter le cercle vicieux.

Cela pourrait être les couleurs des deux déjeuners offerts par le Père Noël en décembre 2006 que j’adore et utilise plus que fréquemment au point des les avoir ébréchés.

Ce n’est pourtant aucune de ces deux hypothèses. Il s’agit, plus simplement, des premiers petits gâteaux réalisés-avec-ce-que-j’ai-ramené-de-Paris.

Là mon père se voit confirmer dans son opinion. Ma fille a un réel problème avec la nourriture. Là je lui répond que non, papa, tout va bien. J’aime juste cuisiner, mélanger, monter en neige, émulsionner, faire fondre, faire prendre, un peu comme si j’accomplissais et composais une formule magique. L’issue finale est souvent à la hauteur de mes espérances et des tiennes et de celles des gens qui me mangent, pardon, qui mange ce que j’ai préparé. L’alliance matcha-praline-grenadine est magique… Ceci dit je continue la pitanalyse.

Les financiers au matcha à la praline et à la grenadine

  • 100 g de beurre (mais je pense que la prochaine fois je remplacerais par de la purée d’amendes)
  • 100 g de mélange poudre d’amendes, poudre de noisettes
  • 50 g de farine
  • 70 g de sucre
  • 2 blancs d’œufs
  • 1 grosse cuillère à café de matcha
  • Plein de brisure de pralines
  • 1 bon filet de sirop de grenadine

Faire préchauffer le four à 220 °, pendant ce temps, faire fondre le beurre, mélanger la farine, les poudres, le thé et le sucre. Monter les blancs, incorporez la grenadine et la préparation aux blancs. Dans des petits moules disposer des brisures de pralines et recouvrir de pâte. 4 minutes est le temps idéal de cuisson… Autant dire que cette recette en tout et pour tout requiert 20 minutes…

Le temps de laisser le plan du commentaire d’arrêt à proposer aux étudiants lundi décanter… avant filtration, décoction, maturation… et rédaction.

Bonne fin de week-end, et bonne semaine.

7 Réponses to “Du rose et du vert”

  1. Clea 2 décembre, 2007 à 6:47 #

    Un look d’enfer ! Dis, dis, il t’en reste pour aller à la fac ? :=)

  2. maman 2 décembre, 2007 à 7:34 #

    C’est magnifique !!!! un don du ciel, cette enfant et sa cuisine !!!!! merveilleux
    et n’oublions pas non plus le photographe !!!

  3. auseptiemedelatour 2 décembre, 2007 à 8:12 #

    Mais oui il m’en reste… comme ça tu te consoleras de ta meilleure-collegue-amie-partie avec des petits financiers …. et du thé (si j’y pense !) Descend quand tu veux, je suis à la fac demain toute la journée. Biz biz

  4. auseptiemedelatour 2 décembre, 2007 à 8:14 #

    Et maman … C’est moi la photographe !!!

  5. La Mangue 3 décembre, 2007 à 1:13 #

    J’adore ta photo, les couleurs sont fantastiques.

  6. Nathalie 3 décembre, 2007 à 7:50 #

    C’est fabuleux! Hier j’ai apporté des madeleines à la butte réalisées dans les même empreintes…

  7. auseptiemedelatour 3 décembre, 2007 à 10:30 #

    À la mangue : merci beaucoup pour ce gentil commentaire… Ca fait bien plaisir du matin !

    À Nathalie : J’en veux !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :