Comme on fait son bento on travaille

4 Déc

J’ai appris ce qu’était un « bento » en lisant Quartier Lointain de Jirô Taniguchi.

J’avais beaucoup apprécié cette bande dessinée, pour le trait du dessinateur évidemment mais aussi pour son coté carollien… Traverser le miroir sans trop savoir pourquoi ni comment et se replonger dans le monde dans son enfance sans oublier avoir été un jour adulte.

Le Bento (べんとう ; 弁当) donc. Il s’agit d’une boite comportant plusieurs compartiments permettant de loger, dans chacun, des préparations. Le principe est celui du pick-nick en plus complet. D’après wikipedia (une source qui vaut ce qu’elle vaut, mais enfin, tant que ce terme n’est pas inscrit dans le Robert, c’est la seule base de donnée que je connaissance comportant cette entrée), le bento est « fait maison » comme si on emportait avec soi, pour aller au travail ou à l’école un peu de son chez soi, un peu de l’affection de celui qui a préparé le boite.

Moi, je n’ai pas de boite compartimentée, mon bento n’est donc pas stricto-sensu un vrai bento… Mais je confectionne un vrai petit repas la veille pour le lendemain afin de bien déjeuner sur la fac (ben oui, un estomac bien rempli, c’est un cerveau qui travaille mieux) … Et ce n’est pas THE mangue qui me contredira… Parce que ses bentos … J’aimerais bien les manger ou à tout le moins en déguster un avec elle à la BNF lors de ma prochaine consultation des livres les plus vieux du monde. Ceci constitue de manière presque indirecte un message non-subliminal.

Je n’ai pas donc pas de bento mais je sais que comme on prépare son repas on travaille.

Voilà ce à quoi ressemble mon bureau avant de tout mettre dans le sac… Des bouquins pour préparer les séances manquant aux étudiants, blocage oblige, un petit carnet tout doux pour la thèse, une thèse de référence qui me dévoile bien des perspectives, mon ordinateur bien sur et des documents…. ET le plateau sur lequel il y a les réjouissances du lendemain…

Sur le plateau il y a :

– un thermos très moche contenant presque 1 litre (et il faut bien cela) de délicieux élixir (le thé fauchon, merci vente privée, merci maman, Shiraz) ;

– 2 clémentines et 1 banane

– des petites roses des sables au caramel au beurre salé (incroyablement délicieux…)

– des petits gâteaux Ikea aux flocons d’avoine,

– ET, une salade au quinoa

La salade au quinoa avec plein de trucs dedans

– Quinoa rouge et blanc

– 1 pamplemousse

– des graines de cardamone

– de la coriandre

– du gingembre frais découpé en petit cube

– du gomasio, des cacahouètes, des graines de tournesol et des noix de pécan…

Je crois quelle est bonne mais là je suis tellement enrubée que je ne sens absolument pas ce que je bois ou mange … Vous imaginez à quel point c’est horrible pour moi… Ceci dit comme cela plus aucun intérêt de manger… Je mange beaucoup moins !

Bonne journée,

7 Réponses to “Comme on fait son bento on travaille”

  1. Clea 4 décembre, 2007 à 10:09 #

    Partant de cette même réflexion (un vrai bentô est compartimenté !), j’ai acheté 2 tupp’ compartimentés sur Patiwizz (3 mini boîtes dans une grosse avec couvercle qui fait clic), et je m’amuse encore plus depuis !

  2. La Mangue 4 décembre, 2007 à 11:43 #

    Message reçu ! (tu as raison de le dire clairement, les messages subliminaux sont bien trop subtils pour moi) Tu n’as qu’à me faire signe quand tu viens.
    En fait, les miens non plus ne sont pas des vrais bentos (c’est pourquoi j’utilise plutôt le terme ‘lunchbox’). Mais l’essentiel, c’est d’avoir un joli panier repas qui donne envie d’aller travailler ;-)
    Ton bureau est drôlement bien rangé… Côté organisation, tu commences ta thèse bien mieux que moi ;-)
    Et puis, j’adore ton petit carnet (j’ai failli m’en acheter un de cette série), mais personnellement je le trouve bien trop beau pour l’utiliser pour la thèse…

  3. auseptiemedelatour 4 décembre, 2007 à 11:53 #

    Pour le côté organisation je rectifie : ce rangement est très exceptionnel (on peut peut-être le qualifier « d’effet photo »…) et d’habitude c’est plutôt un joyeux foutoir…

    Enfin il ne faut pas que je parle trop vite car j’ai également un bureau de ministre sur lequel j’ai à peine la place de poser une feuille…

    SBr.

  4. Nathalie 4 décembre, 2007 à 9:32 #

    C’est dommage de ne pas pouvoir apprécier cette petite salade, j’en aurait bien mangé un peu moi…

  5. aufaitpl 8 décembre, 2007 à 4:11 #

    je confirme. « l’effet photo » est très réussi !!!!!! on y croirai presque ;-)

  6. eva 23 mars, 2008 à 12:37 #

    Y. Gaudemet a été mon prof de Droit administratif général en deuxième année, puis en Contentieux administratif l’année suivante, il me semble.
    Coup de vieux géant … ma mémoire flanche !

  7. patoumi 11 mai, 2008 à 10:41 #

    Oh mais moi aussi j’ai un carnet mini labo sur mon bureau (avec dessus un oiseau)!
    Mais comment fait-on des roses des sables au caramel au beurre salé?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :