Noël tu feteras quatre fois – 3ème Round – Le 24 – L’entrée

28 Déc

Le 24 au septième de la tour

Je me souviens du 24. Instant G. Perec que vous pouvez sauter allègrement pour arriver à nos assiettes.

Le 24, nous étions tous les quatres, nous mangions bien et après avoir préparé un café pour le Père-Noël … et « attends, on lui met des gateaux aussi » et « non, pas là, on a qu’à lui mettre devant le poêle parce qu’il va avoir super froid quand il va arriver »… et le « mais on a rien prévu pour les reines … Mais si, Maman a mis une bassine dehors »… Nous allions enfin nous coucher. Vers 4 ou 5 heures du matin ma soeur et moi nous nous reveillions mutuellement, alors, on se ruait dans la mezzanine donnant sur la salon. En bas, les canapés couverts de cadeaux. Un pour elle, un pour moi. Nous descendions alors en douce, en faisant attention devant la chambre des parents… Nous regardions la forme des paquets. Dévorée par la curiosité, il m’est arrivé une seule fois d’en ouvrir un… C’était un Charli destiné à ma soeur…

Comme on culpabilisait trop de decouvrir ce que le Père Noël nous offrait sans les parents on retournait difficilement se coucher pour deux heures… Vers 7h30-8h00, completement décomplexées nous les sortions du lit.

Aujourd’hui, pas de petit café ni de petits gateaux pour le Père-Noël, mais je crois que la magie est restée…

Sauf que cette fois-ci, c’est chez nous que cela se passe.

Après avoir pesé et sous pesé les Saveurs et Elle à table des trois dernières années et avoir consulté mes blogs préférés, après avoir testé les idées sur S. … Voici le contenu de nos assiettes…

L’apéritif

– L’excellent foie gras de S. cuit au sel
Depuis trois ans S. a sa petite specialité, le foie gras cuit au sel.

La recette est extraite de la bible du canard de Julie Andrieu.

Son plus grand avantage est d’être à la fois simple et adaptable à tous les gouts. La recette varie donc tous les ans en fonction de vos envies du moment.

La recette :

Ingrédients et materiel

– 1 foie gras cru et dénervé
(Ne pas faire comme moi cette année, à savoir compatir avec le volailler et lui dire … Non, non, ce n’est pas grave, je comprend très bien que vous soyez submergé de commande, je le dénerverai à la maison… Si vous êtes aussi doué que moi, vous charcuterez le foie, qui plus est en laissant un peu du grand nerf dedans … Heureusement que cela n’hypothèque pas le résultat gustatif final).

– 750 g de gros sel

– 250 g de sucre

– Du poivre et toutes les épices que vous souhaitez

– De la gaze (en pharmacie)

La préparation :

Si vous avez suivi mon conseil, vous passez la case dénervement.

Plongez le foie dans un grand saladier d’eau froide pendant au moins 2 heures.

Le sortir de l’eau, le secher, l’entourer de gaze.

Dans un saladier bien large et haut, mélangez le sel, le sucre et toutes les épices (cette année : beaucoup de poivre, du gingembre, de la muscade, de la canell, du clou de girofle … Environ 1 cuillère café de chaque pour obtenir un gout prononcé).

Recouvrir le foie de ce mélange, placer au réfrigérateur pour 12 h (cette année le foie a été un peu oublié … pendant 24 heures et tout c’est bien passé, il reste mi-cuit).

Ensuite, enlever la gaze et placer le foie dans une terrine. Le plus longtemps il y reste, le mieux c’est… Une semaine c’est parfait.

Nous l’avons mangé avec du pain d’épices et du pain de campagne abricots-noisettes… Inutile de dire que c’était un petit régal.

– Du saumon fumé et œufs de lumps … des petits pains au citron … et des blinis à l’aneth

Le moelleux du saumon fumé (en tranche bien épaisse), et le croquant puis le liquide des oeufs de lump… Voilà quelque chose que nous avons beaucoup beaucoup pratiqué … Et sous toutes ses formes, en canapé, en tagliatelle, en lasagne, en cake … Cela marche à tous les coups, ce n’est pas compliqué et c’est bon.

L’idée du départ était de reprendre l’idée des tubes à essai d’Amuses-Bouche… Mais, je crains que son blog soit tellement connu que le rayon de C. notre mère nourricière était littéralement exsangue de feuille de brick … D’où la solution alternative des petits pains au citron et des blinis à l’aneth.

Le Pain au citron

Clea et Loukoum ont toutes les deux réalisés des petits pains au citron. J’ai mixé leur recette en les adaptant à mes gouts et placards.

– 250 ml d’eau tiède
– 500 g de farine aux petits grains (sésam, graines de lin … j’ai rajouté du pavot)
– 1 c.c. de sel
– 2 sachets de levure de boulangerie desydratée
– Le jus de 2 citronsMélanger un peu d’eau avec la levure ;
Pétrir la farine, le sel, l’eau, le jus de citron ;

Laisser monter dans le four, th° 40 avec un bol d’eau.

Une fois que la pâte double de volume, la diviser en autant que de petits pains désirés ;

Les laisser une fois de plus monter au four ;

Au bout d’une grosse demi heure, monter le th° à 200°, cuire pendant 10 à 15 minutes suivant la taille des petits pains.

Les blinis à l’aneth

Les ingrédients

– 2 yaourt
– 2 œufs
– 200 g de farine
– 1 sachet de levure chimique
– 2 grosses cuillères à soupe d’aneth
– 1 cuillère à café de fleur de sel.Mélangez le tout et former des petits ronds dans une poêle, comme pour des pancakes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :