Fragments de nourriture presque sauvage (encore) et des tartines

8 Fév

Quand nous étions petites, le dimanche soir, nous mangions « n’importe quoi »… Céréales, œufs, jambon, fromage… Tout ce qui nous passait sous la main ne devant pas être cuisiné. J’adorais ça. Nous écoutions les petits bateaux d’abord, le masque ensuite … Et puis la semaine pouvait commencer.

Je garde ce gout pour ce-qui-se-mange-n’importe-comment. De la nourriture (et non cuisine) du placard. Des choses simples, presque bruttes, rapides et delicieuse… Cela sent le dimanche en semaine. De là vient mon gout pour la nourriture sauvage … Et les tartines.

La nourriture sauvage :

Juste des minis choux de bruxelles cuit 3 minutes à la vapeur avec du ketchup (sauvage)… Testée et approuvée également sur brocolis.

Des tartines salées :

Pas de tartine salée sans très bon pain. Tout comme d’excellents articles ne remplaceront jamais une bonne thèse, une bonne surcouche ne dissimulera jamais un pain médiocre.

L’ ingrate au grand cœur d’artichaut

J’ai des préjugés. Je fait partie de ces personnes ne pouvant s’empêcher d’avoir une « première opinion »… Mais je sais la dépasser (un peu souvent quand même…). Pour le topinambour, j’avoue un gros a priori. D’abord sa forme et puis sa peau… Je n’en aurais jamais acheté si je ne les avais pas reçu dans le panier de la semaine.

Je les ai cuit comme des pommes de terres, avec leur peau dans le four à 200°… et puis, comme pour des pommes de terre, je leur ai retiré leur chaire un peu fondante et l’ai mixé. Après avoir glissé craintivement un doigt dans la cuve du magimix, j’ai été complètement séduite par leur gout, très prononcé, de cœur d’artichaut. Un filet de très bonne huile d’olive (c’est comme le pain) et une pointe de couteau de piment d’espelette… et sur le pain.

La faussement forte

Pleine de préjugés une fois encore, je ne côtoie pas souvent de radis noirs… Alors que j’adore par ailleurs les roses et les rouges… Or, après avoir laissé dégorger le radis noir râpé dans du gros sel pendant une bonne heure, on croirait être en mai, à table, avec dans la main un petit couteau à beurre salé et dans l’autre, le radis rouge entaillé, prêt à être croqué. Sauf que là, le radis noir conserve, même rincé, le petit gout de sel… On peut mangé le radis noir râpé (beaucoup de « r ») seul… Ou sur une tartine, avec option pavot (encore plus de croquant).

La nostalgique inégalée

N’étant pas issue d’une famille de pur-blood, nous fêtions Kippour, un peu comme chez nous, comprendre, pas tout à fait comme chez les autres. Alors que pour rompre le jeune, il est coutume de boire et manger du sucré, nous passions directement à table pour faire un vrai bon et gros repas. Sur cette table, ma grand mère ne manquait jamais de déposer son pâté de foies de volailles… Un pur délice que je n’arrive pas à refaire exactement (il faut dire aussi que je suis guidée par un impératif de nourriture simple rapide )… Mais cela n’en ai pas moins délicieux, du moins cela plait ou l’homme-poulet local.

Faire cuire et doré dans une poële les foies, ajouter un petit filet de vinaigre de framboise, magimixer avec beaucoup de persil… Tartiner sur des tranches de pain chaude.

Suite de la tartine story en rapport avec la suite du stress-level-story … Je caserai quand meme une activité macarons dans le week-end.

Publicités

2 Réponses to “Fragments de nourriture presque sauvage (encore) et des tartines”

  1. Clea 8 février, 2008 à 7:26 #

    Les petits bateaux… j’écoute toujours !

  2. Nathalie 8 février, 2008 à 7:35 #

    Moi aussi j’écoute les petits bateaux, je ne romps pas le jeune par du sucré, mais par du pain suivit de léger. Et si tu veux, j’ai la recette des foies hachés! Je les fait même exceptionnellement, peut être que je pourrais en refaire prochainement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :